03-05-2021

Comment entrer en Italie et y rester légalement

La législation italienne prévoit des procédures particulièrement complexes pour demander la citoyenneté, divers permis de séjour, cartes de séjour ou même visas d'entrée en Italie. Dans cet article, je vais vous expliquer ce que c'est et comment les demander.

Argomenti: # # #

Comment entrer en Italie et y rester légalement

Si vous êtes un citoyen étranger et que vous voulez savoir comment entrer et vivre légalement en Italie, vous devez tout d’abord savoir que, selon la loi italienne, l’entrée sur le territoire de l’État n’est possible que si vous êtes en mesure de documenter le les raisons de votre entrée, ainsi que les conditions de votre séjour.

Pour entrer en Italie depuis un État étranger qui ne fait pas partie de l’UE, sauf s’il existe des accords spéciaux pour la libre circulation entre les États, il faut tout d’abord avoir un passeport, ou une pièce d’identité valable pour l’expatriation également. comme, bien sûr, un visa d’entrée en Italie.

Linea h24 per le urgenze cell. +39 338 85 15 424.

Visa d’entrée: qu’est-ce que c’est et quand est-il requis?

Le visa d’entrée est une autorisation accordée au citoyen étranger pour pouvoir accéder et transiter librement sur le territoire italien.

En fonction de la durée, il existe deux types de visa:

  1. un visa de court séjour, qui est délivré aux citoyens étrangers pour des séjours en Italie de moins de 90 jours;
  2. un visa de long séjour, délivré si le séjour en Italie doit se prolonger au-delà de 90 jours.

Comme je vous l’ai dit, le visa est un document absolument nécessaire pour pouvoir entrer régulièrement en Italie et doit toujours être demandé à l’ambassade ou au consulat italien de votre pays d’origine ou de résidence.

Si vous voulez savoir si vous devez ou non demander un visa pour accéder à l’Italie, je vous suggère de visiter le site web de Farnesina, où, en fonction de votre nationalité, du pays dans lequel vous vivez en permanence, de la durée de votre séjour et la raison de votre séjour vous donne un moyen simple d’obtenir une demande de visa et toutes les procédures à suivre pour faire une demande de visa en Italie.

Comment entrer en Italie et y rester légalement?

Les raisons pour lesquelles il est possible de demander un visa d’entrée en Italie sont les suivantes:

  • Tourisme;
  • Tourisme – rendre visite à des parents / amis;
  • Affaires;
  • Adoption;
  • Soins médicaux;
  • Compétition sportive;
  • Les investisseurs;
  • Travail indépendant – activité sportive, personnalité corporative, entrepreneur, pigiste, start-up;
  • Emploi subalterne;
  • Emploi subalterne – journalistes, gens de mer;
  • Mission;
  • Raisons familiales;
  • Raisons religieuses;
  • Rentrée;
  • Résidence élective;
  • Recherche;
  • Étude;
  • Études – cours universitaire unique, formation professionnelle, inscription à l’université, troisième cycle, programme d’échange et de mobilité, stage;
  • Transit;
  • Transport;
  • Vacances de travail.

Au cas où vous auriez des problèmes ou des doutes sur les procédures à suivre, je vous recommande de vous fier à l’assistance d’un avocat d’immigration italien ayant une expertise spécifique en la matière pour comment entrer en Italie et y rester légalement.

Si j’essaye d’entrer en Italie sans visa, que se passe-t-il?

Comme je l’ai déjà dit, en l’absence de visa, il n’est pas possible d’entrer régulièrement en Italie.

Dans le cas où vous vous présentez à la frontière sans visa d’aucune sorte, la chose qui peut se produire plus fréquemment est qu’un ordre de refus d’entrée est émis contre vous à la frontière avec un ordre de rapatriement dans le pays d’origine.

Si vous voulez savoir quoi faire et comment se comporter dans le cas où un refus d’entrée à la frontière ou une ordonnance de rapatriement vous est appliqué, je vous suggère de lire cet article dans lequel Avocat en immigration Italie pour comment entrer en Italie et y rester légalement explique en détail quels sont vos droits. et comment éviter le rapatriement dans le pays d’origine.

En cas de refus d’entrée à la frontière, puis-je demander une protection humanitaire?

Certainement OUI, l’un des droits qui vous sont reconnus lorsqu’un refus d’entrée à la frontière vous est appliqué est précisément celui de demander une protection humanitaire à l’Etat italien.

Dans le cas où vous ne parlez pas la langue italienne, vous devrez être assisté par un interprète ou un médiateur culturel.

Tous les migrants peuvent demander un permis de séjour pour des raisons humanitaires lorsque les présentes conditions sont remplies:

  1. Dans le cas où la personne a les conditions requises pour être reconnue comme réfugiée;
  2. En cas de risque réel que la personne, retournant dans son pays d’origine, court le risque réel de subir un «préjudice grave».

Si vous voulez savoir en quoi consiste la demande de protection internationale et comment la demander, je vous suggère de lire cet article dans lequel Avocat en droit de l’immigration Italie comment entrer en Italie et y rester légalement explique en détail toutes les conditions requises par la loi italienne pour l’octroi de la protection humanitaire et du statut de réfugié politique.

Que se passe-t-il si je reste en Italie pour une période plus longue que la durée du visa?

Dans le cas où vous restez sur le territoire italien pendant une période dépassant celle de la durée de votre visa, vous serez considéré comme une personne présente illégalement sur le territoire italien et, sur la base des dispositions de la loi consolidée sur l’immigration, il se peut qu’une amende allant de 5 000 à 10 000 euros vous soit appliquée.

Dans le cas où, au contraire, vous décidez de rester plus loin sur le territoire italien, sur la base des dispositions de l’art. 10 bis du décret législatif 286/98, un décret d’expulsion peut vous être délivré.

Dans le cas où, malgré le séjour en Italie a duré une période dépassant la durée du visa mais que vous vous êtes rendu spontanément à la frontière pour quitter le territoire italien avant l’application de l’amende ou le décret d’expulsion, ne l’amende ni le décret d’expulsion ne peuvent vous être appliqués.

Que se passe-t-il si un ordre d’expulsion m’est appliqué?

Dans l’hypothèse où une décision d’expulsion vous serait appliquée, vous pouvez faire appel de cette disposition devant l’Autorité Judiciaire compétente.

Dans ce cas, s’il s’agit d’une expulsion administrative appliquée par le Ministère de l’Intérieur, le T.A.R. (Tribunal Administratif Régional), alors qu’en cas d’expulsion administrative du préfet, le Juge de paix sera compétent.

Si vous souhaitez plus d’informations sur le sujet et savoir quoi faire en cas d’application d’un arrêté d’expulsion, je vous propose de nous contacter pour savoir comment faire appel judiciaire contre un arrêté d’expulsion du territoire italien.

Est-ce que rester illégalement en Italie est un crime?

Certainement OUI, et la Cour de cassation l’a précisé à plusieurs reprises, établissant que la conduite de l’entrée illégale sur le territoire italien et la détention chez le même de l’étranger en situation irrégulière doivent encore être considérées comme un crime à tous égards, comme la dépénalisation prévu ne s’est pas produit avec la loi n ° 67 de 2014.

Une fois que j’ai obtenu le visa d’entrée, puis-je demander un permis de séjour?

Sûrement OUI, la principale condition préalable pour demander un permis de séjour réside précisément dans le fait que vous êtes régulièrement présent sur le territoire italien.

Vous devez savoir, en effet, que dans le cas où la demande de délivrance du permis de séjour est faite par une personne qui n’est pas régulièrement présente sur le territoire italien, celle-ci peut être déclarée irrecevable, avec application conséquente de l’invitation à quitter le territoire italien dans 15 jours.

Dans le cas où le territoire italien n’est pas laissé dans ce délai, une disposition peut être appliquée pour l’expulsion du ressortissant étranger du territoire italien, avec une interdiction conséquente de rentrer dans les délais prévus par la loi.

Comment demander un permis de séjour une fois arrivé en Italie?

Une fois que vous êtes entré en Italie avec un permis ordinaire, dans les huit jours suivant l’entrée, vous pouvez faire une demande de délivrance d’un permis de séjour.

La loi italienne prévoit différents types de permis de séjour et, selon le type de permis de séjour que vous souhaitez demander, la demande de délivrance peut être faite directement au siège de la police ou dans les bureaux de poste italiens accrédités pour ce type de service.

Une fois la demande effectuée, vous recevrez un titre de séjour provisoire qui sera valable jusqu’à la décision de la préfecture de police concernant la délivrance de votre titre de séjour.

Si vous voulez savoir comment demander la délivrance d’un permis de séjour, contacter l’Avocat Italien de l’immigration pour comment entrer en Italie et y rester légalement. 

Comment renouveler le permis de séjour?

Une fois que vous avez obtenu votre permis de séjour, vous pourrez vivre régulièrement en Italie pendant toute la durée de validité de celui-ci.

Cependant, faites toujours très attention à la date d’expiration de celui-ci, car le permis de séjour doit toujours être renouvelé dans les 60 jours à compter de la date d’expiration.

Dans le cas où aucune demande de renouvellement du titre de séjour n’est faite dans le délai de 60 jours à compter de la date d’expiration, la personne sera considérée comme illégale sur le territoire italien et même l’expulsion pourra être ordonnée.

La demande de renouvellement du titre de séjour, en fonction du type de titre de séjour demandé, doit être présentée par l’étranger aux bureaux compétents de la préfecture de Police ou aux bureaux de poste agréés.

De quoi s’agit-il et après combien de temps la carte de séjour peut-elle être demandée?

La carte de séjour est un document qui permet au citoyen étranger de rester indéfiniment en Italie.

Elle peut être demandée par l’étranger titulaire depuis plus de 6 ans d’un titre de séjour régulier, ce qui permet un nombre indéfini de renouvellements, donc un titre de séjour pour raisons familiales, de travail, d’asile politique, de raisons religieuses, de résidence élective.

Dans ce cas, pour obtenir la carte de séjour, l’étranger doit fournir la preuve d’un revenu annuel en Italie égal au moins au montant annuel de l’allocation sociale (dans le cas d’une cellule familiale composée de deux personnes), double le  » montant annuel de l’allocation sociale (dans le cas d’une famille composée de 3 ou 4 personnes), tripler le montant annuel de l’allocation sociale (dans le cas d’une famille composée de 5 personnes ou plus).

Après combien d’années de résidence en Italie peut-on demander la citoyenneté italienne?

En cas de résidence en Italie, la demande de citoyenneté italienne, conformément à l’art. 9 de la loi 91 de 1992, peut être soumis après une période de résidence enregistrée sur le territoire italien qui varie en fonction de l’origine du citoyen étranger.

Dans le cas des citoyens de l’UE résidant en Italie, la demande de citoyenneté peut être faite après une période de 4 ans de résidence sur le territoire italien.

Dans le cas des apatrides et des réfugiés, la demande peut être faite après une période de 5 ans de résidence sur le territoire italien.

Dans le cas des citoyens d’États non membres de l’Union européenne qui ne sont pas considérés comme apatrides ou réfugiés, la demande peut être faite après 10 ans de résidence en Italie.

Si vous voulez savoir comment obtenir la citoyenneté italienne, je vous suggère de contacter l’avocat italien de l’immigration comment entrer en Italie et y rester légalement.

Il vous expliquera comment faire une demande et quelles sont les conditions fixées par la loi pour obtenir la citoyenneté italienne.

Pourquoi contacter un avocat spécialisé en immigration italien?

Vous l’avez peut-être compris, le sujet traité est une matière particulièrement complexe et délicate et requiert des compétences professionnelles particulières et spécifiques de droit national et international que tous les avocats ne possèdent pas.

Il est donc toujours conseillé de faire appel à un avocat spécialisé en droit de l’immigration italien dans le domaine, qui connaît bien la matière juridique et le droit international afin que, dès le départ, il y ait la garantie maximale du droit de la défense, en organisant la stratégie défensive, plus appropriée au cas spécifique.

Le Cabinet d’Avocats pour immigration en Italie propose depuis des années une assistance et des conseils juridiques aux étrangers et aux immigrés pour la formulation des demandes de citoyenneté italienne, de permis de séjour et pour la demande de délivrance de la carte de séjour. 

Si vous avez besoin d’une assistance juridique en matière d’immigration ou si vous avez eu un refus de délivrance d’un titre de séjour et que vous souhaitez le contester, n’hésitez pas à nous contacter. 

Un avocat spécialisé en immigration d’Italie et pour comment entrer en Italie et y rester légalement vous répondra immédiatement!

Discutez avec nous maintenant
WhatsApp Facebook Messenger
Ou remplissez le formulaire ci-dessous:

    RICHIEDI UNA CONSULENZA

    Dichiaro di aver letto e accettato la Privacy Policy

    0 0 votes
    Punteggio Articolo
    guest
    0 Commenti
    Inline Feedbacks
    View all comments