24-09-2021

Rejet à la frontière. Avocat spécialisé en droit de l’immigration en Italie

Notre cabinet d'avocats s'occupe depuis des années de fournir une assistance juridique aux personnes étrangères qui ont des problèmes de refus d'entrée à la frontière. Que faire dans ces cas pour faire valoir vos droits?

Rejet à la frontière. Avocat spécialisé en droit de l’immigration en Italie

Vous avez essayé d’entrer en Italie mais l’entrée vous a été refusée à la frontière? Rejet à la frontière Milan Malpensa ou Rome Fiumicino?

Avez-vous besoin d’une assistance juridique immédiate? 

Si vous souhaitez recevoir une assistance juridique ou des conseils concernant le rejet à la frontière en Italie, vous pouvez contacter l’Avocat Immigration H24 en Italie qui vous assistera immédiatement avec un Avocat expert et spécialisé en Rejet à la Frontière qui pourra vous aider et vous conseiller immédiatement sur ce qu’il faut faire avec la Police.

Ligne téléphonique H24 pour les urgences +39 338 85 15 424.

Tout d’abord, vous devez savoir que le refus d’entrée à la frontière est appliqué par la Police des frontières aux citoyens non européens lorsqu’ils n’ont pas les conditions requises pour entrer en Italie, conditions qui sont expressément prévues à l’article 4 de la loi sur l’immigration en Italie.

Quand le refus d’entrée à la frontière est-il obtenu?

Dans le cas où un refus d’entrée à la frontière est ordonné, le citoyen étranger sera donc empêché d’accéder à l’Italie, l’obligeant à retourner dans le pays d’origine avec le même transporteur qui l’a amené au point de passage frontalier en Italie.

Lorsqu’un refus d’entrée à la frontière est appliqué, le citoyen étranger doit donc se voir notifier une mesure de la Police des Frontières qui, bien entendu, doit être traduite dans une langue qu’il connaît afin de garantir au mieux le droit de la défense et la possibilité de s’y opposer.

Dans ces cas, compte tenu des délais très courts dans lesquels s’organisent les rapatriements, il est conseillé de prendre immédiatement contact avec un avocat spécialisé en refus frontalier afin de faire valoir ses droits et de s’opposer à l’ordre de rejet à la frontière.

Quelles sont les conditions pour entrer en Italie ?

-- Comme je l’ai dit plus tôt, le refus d’entrée à la frontière peut être appliqué aux citoyens non européens qui ne remplissent pas les conditions pour pouvoir entrer légalement en Italie.

-- Ces exigences sont strictement prévues à l’article 4 de la loi sur l’immigration en Italie (décret-loi n° 286 du 25 juillet 1998) et aux articles 5 et 14 du règlement CE n°. 526/2006, ces articles sur la base desquels il est prévu que, pour entrer en Italie, il faut:

  1. Possession d’un passeport en cours de validité ou d’un document équivalent;
  2. Possession d’un visa pour entrer en Italie (sauf dans les cas où un visa n’est pas requis en raison d’accords entre États);
  3. Possession de « la documentation appropriée pour confirmer le but et les conditions du séjour, ainsi que la disponibilité de moyens de subsistance suffisants pour la durée du séjour »;
  4. Ne pas avoir de type d’alerte dans le système d’information SIS (Système d’information Schengen) susceptible d’empêcher l’entrée en Italie;
  5. Ne pas être considéré comme une menace à la sécurité de l’État, à l’ordre ou à la santé publique, ou aux relations internationales entre les États membres de l’Union européenne;
  6. Ne pas être bénéficiaire d’un arrêté d’expulsion ou d’une interdiction d’entrée en Italie.

Dans le cas où une ordonnance de refoulement est appliquée sur la base de l’absence de l’une des conditions ci-dessus, une opposition valable à l’ordonnance de refoulement peut être formulée, cependant, étant absolument nécessaire, ainsi qu’approprié, l’aide d’un avocat pour le rejet frontière.

Combien de types de mesures de rejet à la frontière existe-t-il?

Sur la base des dispositions de l’article 10 de la loi sur l’immigration en Italie, il existe deux types différents de mesures de rejet à la frontière:

  • Rejet immédiat à la frontière; 
  • Refus «différé» ordonné par le Questore.

Voyons donc quelles sont les différences entre ces deux types de mesures.

Le refus immédiat d’entrée à la frontière

Il s’agit d’une mesure ordonnée directement par la Police des frontières, avant même que le ressortissant étranger ne franchisse les postes frontaliers, lorsque la personne étrangère n’a pas les conditions requises pour entrer sur le territoire italien.

Il s’agit d’une mesure administrative qui doit être notifiée par écrit au ressortissant étranger et traduite dans une langue qu’il connaît.

Dans la mesure notifiée, donc, sur la base de l’article 13, paragraphe 2, du code frontières Schengen, tous les motifs pour lesquels le refus d’entrée à la frontière est ordonné doivent être détaillés et précis.

Dans le cas où le rejet immédiat de l’étranger à la frontière est ordonné, comme je vous l’ai dit, le transporteur qui a amené l’étranger en Italie sera tenu de prendre en charge le ressortissant étranger et de le ramener dans l’État d’origine ou à l’État qu’il a délivré au citoyen étranger le document d’identification.

Le refus d’entrée «différé» ordonné par le Questore

Contrairement à ce qui a été vu précédemment, l’ordonnance de rejet « différée » est ordonnée par le Questore lorsque le citoyen étranger est déjà entré en Italie, évitant ainsi les contrôles aux frontières, ou dans le cas où l’accès de l’étranger en Italie qui ne remplit pas les conditions, uniquement pour des raisons de besoin d’aide publique.

 Dans ce cas, l’ordonnance de refus doit être validée par le juge pour être valable.

Une fois que le questeur ordonne la notification de l’ordonnance de rejet au ressortissant étranger, il doit communiquer immédiatement (et en tout état de cause dans le délai maximum de quarante-huit heures à compter de son adoption), ladite disposition à le territoire de justice compétent, qui doit valider la disposition.

Il faut savoir, en effet, que l’exécution de la disposition du Questore demandant l’expulsion du territoire national du ressortissant étranger reste en tout état de cause suspendue jusqu’à la décision du juge de paix sur sa validation.

L’audience de validation devant le juge de paix se déroulera en présence de la personne étrangère, et la participation d’un avocat spécialiste du refus frontalier sera également requise qui, bien entendu, doit être rapidement prévenu et informé de votre dossier.

Dans quels cas le refus d’entrée à la frontière ne peut-il être ordonné?

Vous devez savoir que, même en l’absence des conditions prévues par la loi, le rejet à la frontière du citoyen étranger ne peut pas toujours être ordonné, car il existe des cas dans lesquels le refus d’entrée ne peut jamais être ordonné.

En effet, l’article 19 de la loi sur l’immigration prévoit expressément que:

  1. Le refus d’entrée à la frontière d’un ressortissant étranger qui «peut être l’objet de persécutions pour des raisons de race, de sexe, de langue, de citoyenneté, de religion, d’opinions politiques, de conditions personnelles ou sociales, ou risque d’être renvoyé dans un autre État où il n’est pas à l’abri des persécutions»;
  2. En outre, le refoulement ne peut être ordonné même dans le cas où il existe des motifs justifiés de croire que la personne étrangère peut être soumise à la torture ou à des traitements inhumains ou dégradants;
  3. Le refus ne peut pas non plus être ordonné à la frontière dans le cas où «l’éloignement du territoire national entraîne une violation du droit au respect de la vie privée et familiale»;
  4. De plus, le rejet est interdit dans le cas des mineurs non accompagnés.

3.2 Vous comprendrez que les raisons que j’ai énumérées ne sont que quelques-unes des raisons qui pourraient empêcher un citoyen étranger d’être refoulé à la frontière.

Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, je vous invite à lire cet article dans lequel j’explique comment les avocats de notre cabinet d’avocats international Avvocato Immigration H24 en Italie ont réussi à empêcher le rapatriement de deux femmes étrangères qui ont été injustement arrêtées à la frontière en Italie!

Pourquoi contacter un expert Avocat pour immigration en Italie?

La meilleur défense que on peut vous garantir est un résultat acquis qu’avec l’expérience et la connaissance approfondie des normes juridiques.

Dans le cas du droit de l’immigration en Italie, il est important de connaître la législation du code pénal, la législation internationale et avoir une expérience construite au fil des ans. 

C’est pourquoi il faut faire confiance à un avocat pour immigration en Italie.

Lisez nos autres articles sur ce sujet:

Vous pouvez recevoir une assistance juridique ou des conseils en contactant Avocat Pour Immigration H24 qui vous aidera avec un expert Avocat. 

Que disent nos clients sur nous?

Lisez nos commentaires sur Google et découvrez ce que les clients disent de notre cabinet d’avocats et de notre activité professionnelle.

Confiés à des experts.

Découvrez qui sont nos avocats ici

7. Quelles sont les cas traités par Avocat pour Immigration en Italie H24

Lisez ici tous nos articles et les cas traités et résolus par l’équipe du cabinet d’avocats Avocat Immigration en Italie H24.

8. Où opère l’Avocat Immigration en Italie H24?

Notre action a lieu dans les plus grandes villes italiennes où il y a nos sièges légaux. Nos bureaux principaux sont situés à Milan, Rome et Naples.

L’équipe d’Avocat Immigration en Italie H24 est internationale et opère dans les principales villes européennes aussi.

Nos avocats sont multilingues et assurent leur service juridique en anglais, français, espagnol et italien.

Nous garantissons notre activité juridique même en dehors de l’Europe.

Nous avons des contacts et des bureaux dans le monde entier par l’intermédiaire de notre équipe d’avocats!

Si vous souhaitez parler à l’un de nos avocats maintenant, veuillez remplir la demande ci-dessous.

Discutez avec nous maintenant
WhatsApp Facebook Messenger
Ou remplissez le formulaire ci-dessous:

    RICHIEDI UNA CONSULENZA

    Dichiaro di aver letto e accettato la Privacy Policy


    0 0 votes
    Punteggio Articolo
    guest
    0 Commenti
    Commentaires en ligne
    Afficher tous les commentaires